Les « DIEUX BLANCS » ou le Secret du Sang (partie 3) par Arthur Sklerder

blood-of-jesus-on-cross

Le Groupe Sanguin du Messie

Le Saint Suaire de Turin, daté du 15ème siècle quasi-officiellement depuis les analyses au Carbone 14, procédé complètement foireux capable d’estimer à vieux de 26 000 ans un escargot toujours vivant !

En revanche, on sait que le tissu ayant servi à sa confection est composé d’un pollen produit au premier siècle de notre ère, en Palestine. Mais plus depuis.
180px-Shroudofturin1

L’image sur le Suaire est une impression photographique tridimensionelle, la première de l’histoire qu’on connaisse. En produisant le négatif de cette photo, on obtient cette image très nette :

saint-suaire-turin-441437Le visage de Jésus Christ.

Des physiciens ont conclu que pour obtenir un tel effet sur le tissu, il fallait que le corps dégage une énergie équivalente à plusieurs fois la bombe nucléaire ayant frappé Hiroshima, durant une fraction de seconde. Autrement, le Suaire (et cette partie du monde) auraient été désintégrés.

Difficile pour un être rationnel de pouvoir encore nier qu’il s’agisse bien du Suaire ayant enveloppé le Christ à la descente de la Croix et à sa résurrection : les saignements et les blessures du corps laissés sur le Suaire correspondent dans les détails aux sévices subis par Jésus le Nazaréen, selon la tradition des Évangiles : flagellations, flanc percé par la Lance du Destin … jusqu’à la trace des clous au niveau des jointures, et non dans les paumes de la main, comme il a toujours été erronément représenté par les différents artistes.

Les analyses produites par les nombreux spécialistes ont démontré que le sang prélevé sur le tissu était de type AB. Certains experts comme le docteur en théologie père Tommy Lane (1) ont révélé que le Sang du Christ était de rhésus positif.

Tout comme le Serpent Tentateur est la figure opposée du Christ Rédempteur dans la théologie Universelle, le Sang du Christ est l’opposé du sien. Si le Serpent est un donneur universel (O-) capable de se répandre dans tous les organismes, le Christ dispose du seul groupe sanguin (AB+) capable de recevoir tous les autres. O- et AB+ représentent les deux polarités opposées des différents spectres représentés par les 8 groupes sanguins de O- à AB+. On dit que le sang de type AB+/- est le dernier à être apparu sur terre.

AB+ résulte probablement de l’union entre les peuple de l’Europe et de l’Asie, ce qui explique pourquoi un homme de groupe sanguin AB+ est capable de recevoir une transfusion de n’importe qui.

Évangile selon Saint Marc 14:24

« Et il leur dit : Ceci est mon sang, le sang du Nouveau Testament* , qui est répandu pour de nombreux. »

*(« de la Nouvelle Alliance » selon les versions)

Le terme « Nouvelle Alliance/Nouveau Testament » est associé à l’Évangile, la Loi de Dieu, transmise à l’Ancienne Alliance mise à jour à la venue du Messie par Lui-même.

Le « Sang de la Nouvelle Alliance répandu pour plusieurs » se trouve être de groupe sanguin AB+. Il ne s’agit là bien sur pas d’un hasard. Le Christ annonce qu’il est venu sauver tous les hommes, y compris les descendants du Serpent, à condition qu’ils croient en Lui. 2000 ans plus tard on découvre qu’il aurait pu recevoir une transfusion de n’importe lequel d’entre nous.

Ainsi la validité du Christianisme s’en trouve confirmée ! Si les Juifs/David Icke considèrent dans leur ensemble les Amalécites/Reptiliens comme les pires abominations à éradiquer, le Message Chrétien ne fait aucune distinction raciale lorsqu’il sépare le bon grain de l’ivraie, uniquement sur la valeur de piété des individus issus de toutes les lignées représentées dans la Sainte Bible.

Tout est conforme aux Écritures et c’est scientifique et ésotérique à la fois. L’énigme du Graal est enfin résolue : le Graal n’est pas un récipient-objet mais un récipient-homme : Jésus en personne, l’Agneau qui enlève les péchés du monde, en donnant son sang, si on veut bien lui donner le notre en se sacrifiant pour Lui à notre tour.

C’est d’ailleurs en Europe, foyer historique des descendants de Neandertal, fils du Serpent de la Genèse, que le christianisme se propagea d’abord …

https://monsieurpm.wordpress.com/2015/02/18/les-dieux-blancs-premiere-partie/

https://monsieurpm.wordpress.com/2015/02/20/les-dieux-blancs-ou-le-secret-du-sang-partie-2-par-arthur-sklerder/

1..‘Homily for the Solemnity of Corpus Christi – the Body and Blood of Jesus’ – by Fr. Tommy Lane.”

Publicités
Les « DIEUX BLANCS » ou le Secret du Sang (partie 3) par Arthur Sklerder

5 réflexions sur “Les « DIEUX BLANCS » ou le Secret du Sang (partie 3) par Arthur Sklerder

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s