Le Rhésus Négatif dans la Bible

Article publié sur le site ODDR qui nous apprend de nouvelles informations à propos des origines mystiques et historiques du rhésus négatif, cliquez sur ce lien pour le découvrir : Le Rhésus Négatif et les Nephilim dans la Bible et les apocryphes

Preuves Génétiques du récit de la Création par Dieu, Darwin en PLS

5 L’Eternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur coeur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. 6 L’Eternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son coeur. 7 Et l’Eternel dit : J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai créé, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel; car je me repens de les avoir faits.
8 Mais Noé trouva grâce aux yeux de l’Eternel.
Livre de la Genèse, chapitre 6

Notions basiques sur l’ADN-Y et l’ADN Mitochondrial


Chromosome Y (ADN-Y):
Les chromosomes sexuels sont nommés X et Y. Les mâles ont deux chromosomes sexuels distincts (X et Y) et les femelles en ont deux identiques (X et X). Ainsi, le chromosome Y n’est transmis que de père en fils. Continuer la lecture de Preuves Génétiques du récit de la Création par Dieu, Darwin en PLS

La Pédérastie Grecque, le MK ULTRA et la Nouvelle Droite

Note : les pratiques sexuelles entre adultes consentants ne concernent que ceux qui les pratiquent dans le cadre privé et personne ne remet en cause le droit dont jouissent ces personnes en république, cet article n’est pas un appel à la haine contre les homosexuels mais une analyse de ce que peuvent cacher certains discours portés par des adeptes de la sodomie tendant à légitimer des actes de déprédations sexuelles illégales sur des mineurs.

Selon Thomas Ferrier, ce serait « anachronique » d’exprimer des réticences à propos de la citoyenneté athénienne, qui s’obtenait à la condition sine qua non d’avoir été sodomisé durant toute l’adolescence par un précepteur pédéraste. Sans doute qu’en 2018 on n’est pas capable d’estimer si oui ou non la pédophilie est une forme d’éducation saine … Quelle différence entre un néo-paien comme Ferrier et un éducateur de crèche des années 70 comme Daniel Cohn-Bendit ?

La pédocriminalité, secret le mieux gardé des néo-païens d’extrême-droite

Continuer la lecture de La Pédérastie Grecque, le MK ULTRA et la Nouvelle Droite

Les premiers Indo-Européens étaient monothéistes !

Les Védas reconnaissent un seul Dieu, qui est le Tout-Puissant, Infini, Eternel, Auto-suffisant, la Lumière et le Seigneur de l’Univers.

Bjørnstjerne Bjørnson, poète norvégien, Prix Nobel de Littérature et spécialiste du Védisme

Le Védisme est la religion et la civilisation Indo-Européenne originelle, apparue dans la vallée de l’Indus, là où les Aryens venus de l’actuel Iran, nos ancêtres, vinrent civiliser les peuples autochtones primitifs Dravidiens.

Les Aryens, organisés en castes complémentaires et subordonnées les unes aux autres, assoient leur puissance sur la pratique de rites complexes qui intègrent paroles et gestes « magiques ». Le Verbe y exerce toute sa force sous la forme d’hymnes transmis oralement. L’invention de l’écriture Sanskrit permet de créer des recueils de textes dont le principal se nomme Rig-Veda.

Veda signifie à la fois la connaissance intuitive des puissances agissantes lumineuses qui régissent l’existence de la société des Aryens, et la pratique des méthodes aptes à les influencer. Dotées d’un nom qui permet de les évoquer, ces puissances deviennent des Devas lumineux. Par l’exercice du rituel védique, les officiants brahmanes renforcent le pouvoir du roi, le raja, et assurent ainsi la prospérité du peuple aryen.

Pour bien percevoir ce qu’était réellement le védisme originel, il convient de ne pas le mélanger avec les interprétations hindouistes actuelles.

Suite de l’article : news.oddr.biz : Les premiers Indo-Européens étaient monothéistes !

Le Lait, Boisson des dieux, par Gordon Scherer

Dans de nombreux mythes à travers le monde, les dieux sont connus pour leurs caractéristiques humaines. Certains dieux de l’Ancien Monde se comportaient en tout points comme des humains : ils mentaient, volaient, chassaient, guerroyaient, consommaient des drogues, pratiquaient l’homosexualité et autres déviances, avaient des “coups d’un soir”… Tout comme les hommes, les dieux devaient manger et boire pour demeurer en vie. Dans ces légendes, les dieux se nourrissaient de mets spéciaux qu’ils étaient les seuls à pouvoir consommer. Généralement, ces nourritures et boissons procuraient de grands pouvoirs et la vie éternelle à ceux qui les consommaient. Cette nourriture était interdite aux mortels pour cette raison.

greek-mythology-1.jpg

Dans les légendes de l’Ancienne Mésopotamie, aussi connue sous le nom de Sumer, nous voyons les dieux se comporter exactement comme des hommes dont ils partagent l’apparence physique. Ces dieux consomment du lait et de la bière à base de miel que les Sumériens produisaient.

Suite de l’article : news.oddr.biz : Le Lait ou La Boisson des Dieux, par Gordon R. Scherer

Scoop : Odin est homosexuel !

Au sein des peuples partageant les mêmes croyance en un panthéon de divinités donné, les récits mythologiques, considérés par leurs adeptes comme ayant réellement eu lieu, représentent des archétypes qui sont autant d’exemples d’attitudes et de psychologie à reproduire. Les dieux incarnent des figures d’excellence et leurs comportements se répercutent par mimétisme à travers la société qui les prend en exemple.

Par conséquent, plus les mythes d’une société traduiront une tolérance à l’égard de certains comportements, homosexuels en l’occurence, plus on les retrouvera dans la pratique courante des membres de cette société.

En vieux Norois, le terme seiðr renvoie à un genre de sorcellerie pratiquée dans la société nordique au cours de l’âge de fer Scandinave. Connecté à la religion nordique, ses origines demeurent mystérieuses, sa pratique a progressivement disparu suite à la christianisation de la Scandinavie.

Les pratiquants du seiðr étaient des deux sexes, bien qu’on constate que cette pratique était plus répandue chez les femmes, les sorcières. Il existe toutefois des témoignages d’adeptes mâles de cette pratique, appelés seiðmenn, en pratiquant cet art, ils attiraient sur eux un tabou social, appelé ergi, qui leur valait des persécutions.

P1020219Selon le chercheur Neil Price*, certains aspects du seiðr étaient de nature sexuelle. Se basant sur le fait que les baguettes magiques que portaient les sorcières appélées völvas étaient désignées par des termes phalliques dans les sagas islandaises,  :  « Völva » viendrait de vǫlr, quenouille.  La völva serait donc une porteuse de quenouille ! Price et de nombreux autres chercheurs ont affirmé que la « baguette » magique de ces sorciers pratiquant le seiðr était une sorte de phallus de bois qu’ils employaient pour leurs rites.

Chez les Nordiques, on prête à Odin, le plus grand des dieux, la pratique du seiðr, selon le récit de la saga des Yngling, au chapitre 7 :

Odin connaissait aussi l’art au sein duquel le plus grand pouvoir se trouve, et qu’il pratiquait lui-même : ce qu’on appelle magie. Par ce moyen, il pouvait prévoir la destinée des hommes, où le lot de ce qui leur restait à accomplir, et aussi attirer la mort, la malchance, ou des problèmes de santé sur les gens, et aussi prendre la force ou l’esprit d’une personne pour la donner à un autre. Mais la pratique d’une telle sorcellerie entrainait une faiblesse et une anxiété telles qu’il n’était pas considéré respectable pour les hommes de la pratiquer et par conséquent les prêtresses se virent enseigner cet art. (source)

Le nom ergi (non-virilité) et son adjectif argr (non-viril) sont deux termes de vieux norois employés pour accuser autrui d’être un effeminé, de manquer de virilité, d’être un homosexuel. Une telle insulte équivalait à une déclaration en duel car celui qui ne lavait pas son honneur dans le sang accréditait l’accusation de celui qui l’insultait et était dès lors mis au ban de la société pour son manque de virilité.

téléchargement (1)Kaldera et son amant, néo-païens pratiquants, libérés de l’aliénation judéo-chrétienne.

Selon l’auteur néo-païen transgenre  sadomasochiste, Raven Kaldera « le Maître des Supplices » adepte du fist-fucking, Odin aurait vécu « dans le corps d’une femme pendant un an afin d’apprendre les mystères de la féminité ». (source)

Suite de cet article : news.oddr.biz : Odin était une fiotte !

Les origines occultes du National-Socialisme (nazisme)

3234661157_1_4_BSQhRKxS.jpg

Le Régime Nazi d’Adolf Hitler de nos jours continue à susciter l’admiration de nombreuses personnes, en particulier dans le camp nationaliste. Si la réaction de l’Allemagne, menée par le Führer à l’époque, était la réaction naturelle du peuple germanique face à la menace soviétique à l’Est, il convient de distinguer le bon grain de l’ivraie. L’ennemi cosmopolite à la botte de Satan excelle, en ce qui le concerne, à identifier la menace où elle se trouve. C’est pourquoi le maximum de moyen doit être mis en œuvre par ce dernier quand il s’agit d’infiltrer, noyauter et prendre enfin le contrôle de toute résistance légitime, cela pour mieux l’emmener droit dans le mur. Il convient, si l’on vise réellement la victoire, de brûler les idoles qu’on nous taille et dont on se fait un culte.  Toutes les informations allant être dévoilées sont disponibles depuis bien fort longtemps. Mais à l’heure de l’information numérique, quelques mots-clés et clics permettent de dévoiler l’ampleur du mensonge. Autrement dit : les perdants n’ont désormais plus aucune excuse. Résumé de la machination.

Continuer la lecture de Les origines occultes du National-Socialisme (nazisme)