La Pédérastie Grecque, le MK ULTRA et la Nouvelle Droite

Note : les pratiques sexuelles entre adultes consentants ne concernent que ceux qui les pratiquent dans le cadre privé et personne ne remet en cause le droit dont jouissent ces personnes en république, cet article n’est pas un appel à la haine contre les homosexuels mais une analyse de ce que peuvent cacher certains discours portés par des adeptes de la sodomie tendant à légitimer des actes de déprédations sexuelles illégales sur des mineurs.

Selon Thomas Ferrier, ce serait « anachronique » d’exprimer des réticences à propos de la citoyenneté athénienne, qui s’obtenait à la condition sine qua non d’avoir été sodomisé durant toute l’adolescence par un précepteur pédéraste. Sans doute qu’en 2018 on n’est pas capable d’estimer si oui ou non la pédophilie est une forme d’éducation saine … Quelle différence entre un néo-paien comme Ferrier et un éducateur de crèche des années 70 comme Daniel Cohn-Bendit ?

La pédocriminalité, secret le mieux gardé des néo-païens d’extrême-droite

Continuer la lecture de La Pédérastie Grecque, le MK ULTRA et la Nouvelle Droite

Le Lait, Boisson des dieux, par Gordon Scherer

Dans de nombreux mythes à travers le monde, les dieux sont connus pour leurs caractéristiques humaines. Certains dieux de l’Ancien Monde se comportaient en tout points comme des humains : ils mentaient, volaient, chassaient, guerroyaient, consommaient des drogues, pratiquaient l’homosexualité et autres déviances, avaient des “coups d’un soir”… Tout comme les hommes, les dieux devaient manger et boire pour demeurer en vie. Dans ces légendes, les dieux se nourrissaient de mets spéciaux qu’ils étaient les seuls à pouvoir consommer. Généralement, ces nourritures et boissons procuraient de grands pouvoirs et la vie éternelle à ceux qui les consommaient. Cette nourriture était interdite aux mortels pour cette raison.

greek-mythology-1.jpg

Dans les légendes de l’Ancienne Mésopotamie, aussi connue sous le nom de Sumer, nous voyons les dieux se comporter exactement comme des hommes dont ils partagent l’apparence physique. Ces dieux consomment du lait et de la bière à base de miel que les Sumériens produisaient.

Suite de l’article : news.oddr.biz : Le Lait ou La Boisson des Dieux, par Gordon R. Scherer

Scoop : Odin est homosexuel !

Au sein des peuples partageant les mêmes croyance en un panthéon de divinités donné, les récits mythologiques, considérés par leurs adeptes comme ayant réellement eu lieu, représentent des archétypes qui sont autant d’exemples d’attitudes et de psychologie à reproduire. Les dieux incarnent des figures d’excellence et leurs comportements se répercutent par mimétisme à travers la société qui les prend en exemple.

Par conséquent, plus les mythes d’une société traduiront une tolérance à l’égard de certains comportements, homosexuels en l’occurence, plus on les retrouvera dans la pratique courante des membres de cette société.

En vieux Norois, le terme seiðr renvoie à un genre de sorcellerie pratiquée dans la société nordique au cours de l’âge de fer Scandinave. Connecté à la religion nordique, ses origines demeurent mystérieuses, sa pratique a progressivement disparu suite à la christianisation de la Scandinavie.

Les pratiquants du seiðr étaient des deux sexes, bien qu’on constate que cette pratique était plus répandue chez les femmes, les sorcières. Il existe toutefois des témoignages d’adeptes mâles de cette pratique, appelés seiðmenn, en pratiquant cet art, ils attiraient sur eux un tabou social, appelé ergi, qui leur valait des persécutions.

P1020219Selon le chercheur Neil Price*, certains aspects du seiðr étaient de nature sexuelle. Se basant sur le fait que les baguettes magiques que portaient les sorcières appélées völvas étaient désignées par des termes phalliques dans les sagas islandaises,  :  « Völva » viendrait de vǫlr, quenouille.  La völva serait donc une porteuse de quenouille ! Price et de nombreux autres chercheurs ont affirmé que la « baguette » magique de ces sorciers pratiquant le seiðr était une sorte de phallus de bois qu’ils employaient pour leurs rites.

Chez les Nordiques, on prête à Odin, le plus grand des dieux, la pratique du seiðr, selon le récit de la saga des Yngling, au chapitre 7 :

Odin connaissait aussi l’art au sein duquel le plus grand pouvoir se trouve, et qu’il pratiquait lui-même : ce qu’on appelle magie. Par ce moyen, il pouvait prévoir la destinée des hommes, où le lot de ce qui leur restait à accomplir, et aussi attirer la mort, la malchance, ou des problèmes de santé sur les gens, et aussi prendre la force ou l’esprit d’une personne pour la donner à un autre. Mais la pratique d’une telle sorcellerie entrainait une faiblesse et une anxiété telles qu’il n’était pas considéré respectable pour les hommes de la pratiquer et par conséquent les prêtresses se virent enseigner cet art. (source)

Le nom ergi (non-virilité) et son adjectif argr (non-viril) sont deux termes de vieux norois employés pour accuser autrui d’être un effeminé, de manquer de virilité, d’être un homosexuel. Une telle insulte équivalait à une déclaration en duel car celui qui ne lavait pas son honneur dans le sang accréditait l’accusation de celui qui l’insultait et était dès lors mis au ban de la société pour son manque de virilité.

téléchargement (1)Kaldera et son amant, néo-païens pratiquants, libérés de l’aliénation judéo-chrétienne.

Selon l’auteur néo-païen transgenre  sadomasochiste, Raven Kaldera « le Maître des Supplices » adepte du fist-fucking, Odin aurait vécu « dans le corps d’une femme pendant un an afin d’apprendre les mystères de la féminité ». (source)

Suite de cet article : news.oddr.biz : Odin était une fiotte !

Les origines occultes du National-Socialisme (nazisme)

3234661157_1_4_BSQhRKxS.jpg

Le Régime Nazi d’Adolf Hitler de nos jours continue à susciter l’admiration de nombreuses personnes, en particulier dans le camp nationaliste. Si la réaction de l’Allemagne, menée par le Führer à l’époque, était la réaction naturelle du peuple germanique face à la menace soviétique à l’Est, il convient de distinguer le bon grain de l’ivraie. L’ennemi cosmopolite à la botte de Satan excelle, en ce qui le concerne, à identifier la menace où elle se trouve. C’est pourquoi le maximum de moyen doit être mis en œuvre par ce dernier quand il s’agit d’infiltrer, noyauter et prendre enfin le contrôle de toute résistance légitime, cela pour mieux l’emmener droit dans le mur. Il convient, si l’on vise réellement la victoire, de brûler les idoles qu’on nous taille et dont on se fait un culte.  Toutes les informations allant être dévoilées sont disponibles depuis bien fort longtemps. Mais à l’heure de l’information numérique, quelques mots-clés et clics permettent de dévoiler l’ampleur du mensonge. Autrement dit : les perdants n’ont désormais plus aucune excuse. Résumé de la machination.

Continuer la lecture de Les origines occultes du National-Socialisme (nazisme)

Les Faux Tradis : l’infiltration satanique

Enquête et révélations sur la contre-église maçonnique ayant infiltré la véritable Eglise Catholique et à qui l’on doit notamment les scandales de pédophilies ayant défrayé la chronique depuis le « concile » vatican 2.

egc_lamenEcclesia Gnostica Catholica.

LES FAUX TRADIS

Aux origines …

BernardBernard-Raymond Fabré-Palaprat, franc-maçon du Grand Orient de France, loge des Chevaliers de la Croix  est créateur en 1804 d’un « Ordre du Temple ». En 1972, on dénombrait dans le monde quarante-sept groupements néo-templiers. Fabré-Palaprat institua le premier nouvel Ordre du Temple sous le patronage de l’empereur Napoléon 1er.

Il fonda également « l’église » Johanite, dont les enseignements basés sur un apocryphe attribué faussement à Saint Jean enseignent que Jésus Christ était un initié ayant appartenu à des confréries mystiques. La secte prétend enseigner les mystères permettant à chacun de devenir son propre Christ.

boullan01Le satanique abbé Boulland, moine défroqué, en 1859, il établit avec Adèle Chevalier une congrégation religieuse, l’« Œuvre de la Réparation », qui reçut une autorisation provisoire de l’évêque de Versailles. Cette communauté ne servait qu’à dissimuler une liaison entre l’abbé et sa dirigée. Des pratiques scandaleuses s’y déroulaient : ainsi, lorsqu’une religieuse tombait malade, Boullan la soignait soit à l’aide d’hosties consacrées, soit à l’aide d’urine et de matières fécales appliquées en emplâtres.

Il fit disparaître l’enfant qui venait de naître de ses amours interdites avec Adèle Chevalier. Ce crime ne fut jamais découvert de son vivant, mais l’évêché reçut des plaintes quant à certains moyens que Boullan utilisait pour se procurer de l’argent et à ses étranges méthodes thérapeutiques. En 1861, avec sa maîtresse, il fut traduit en correctionnelle pour escroquerie et outrage public à la pudeur et, sur le premier chef d’accusation et furent condamnés à trois ans de prison.

Excommunié, il se rapproche en 1875 d’Eugène Vintras qui lui fit don de quelques-unes de ses hosties « miraculeuses », sur lesquelles des symboles kabbalistiques étaient tracés en lettres de sang.

Vintras,_Eugene
Eugène Vintras (1807-1875), prédateur sexuel et escroc, fondateur de « l’église » Carmélite. Prophète autoproclamé du « temps du règne du saint-esprit », dit de la « liberté des enfants de Dieu ».

Dans ce règne du saint-esprit, placé sous le signe de l’affranchissement, les mouvements de la concupiscence n’étaient ni bons ni mauvais ; ils étaient indifférents, et on pouvait par conséquent s’y abandonner sans crime, liberté dont Vintras usait largement.

Continuer la lecture de Les Faux Tradis : l’infiltration satanique

La Nouvelle Droite : païenne, homosexuelle et pédophile

Article extrait de notre DOSSIER sur les faux ordres religieux et templiers.

Bouchet
bouchet et crowley

L’Ordo Templi Orientis

L’Ordo Templi Orientis (O.T.O.) (« Ordre du Temple de l’Est » ou « Ordre des Templiers Orientaux »), fondé par Karl Kellner, avec l’aide de Theodor Reuss en Allemagne est une organisation fraternelle et religieuse qui fut la première à accepter les principes et la loi de Thelema, qui est souvent résumée par la phrase :

« Fais ce que tu voudras sera le tout de la loi. »
ou
« Do what thou wilt shall be the whole of the Law. »

Les thélémites pensent que cette loi fut établie par le Book of The Law (Liber Al Vel Legis ou Livre de la Loi) dicté à aleister crowley en 1904 au Caire par l’entité Aïwass. La structure de l’Ordre est semblable à celle de la franc-maçonnerie, avec une série d’initiations à des grades successifs. L’O.T.O. comprend également l’Ecclesia Gnostica Catholica ou Église Gnostique Catholique, qui représente la branche religieuse de l’ordre. L’O.T.O. prétend à 500 000 membres dans 58 pays dont la moitié aux États-Unis.

Continuer la lecture de La Nouvelle Droite : païenne, homosexuelle et pédophile

Pédophilie : les sectes contre l’Eglise et la France

Partie I : LES FAUX TRADIS
Partie II : LES FAUX TEMPLIERS

La rédaction de cet article a débuté en 2016 alors que son auteur militait pour la préservation de l’église Sainte Rita, située rue François Bonvin à Paris. Il a depuis été remis à jour et d’autres articles dans la même veine ont depuis été rédigés, à mesure que nos recherches avançaient. Ce dossier dispose de plusieurs liens renvoyant à ces autres articles pour ceux qui voudront approfondir leurs connaissances sur le sujet.

Le point de départ de nos recherches a été la découverte d’une lettre anonyme dans les affaires du faux prélat gallican Monseigneur Dominique Philippe, après qu’il se soit enfui de l’édifice maudit.

Continuer la lecture de Pédophilie : les sectes contre l’Eglise et la France