La Synarchie, une société secrète très influente

Une du journal collaborationniste Paris-soir dénonçant Jacques Barnaud, associé gérant de la banque Worms et technocrate nommé à Vichy, comme symbole des « trusts » et de « l’influence juive » (23 octobre 1940).

Le Choix de la Défaite d’Annie Lacroix-Riz et Du Viol des Foules à la Synarchie de Yann Moncomble dressent les mêmes constats, bien que leurs auteurs respectifs appartiennent à deux camps opposés. Lacroix-Riz,  universitaie communiste et Moncomble, journaliste d’extrême-droite concluent que le gouvernement de Vichy, non seulement, mais aussi l’ensemble des mouvements fascistes, national-socialistes et nationaux-catholiques parvenus au pouvoir, durant l’entre-deux-guerres, en Europe, l’ont été grâce à l’action occulte de la Synarchie. Continuer la lecture de La Synarchie, une société secrète très influente

La Nouvelle Droite : païenne, homosexuelle et pédophile

Article extrait de notre DOSSIER sur les faux ordres religieux et templiers.

Bouchet
bouchet et crowley

L’Ordo Templi Orientis

L’Ordo Templi Orientis (O.T.O.) (« Ordre du Temple de l’Est » ou « Ordre des Templiers Orientaux »), fondé par Karl Kellner, avec l’aide de Theodor Reuss en Allemagne est une organisation fraternelle et religieuse qui fut la première à accepter les principes et la loi de Thelema, qui est souvent résumée par la phrase :

« Fais ce que tu voudras sera le tout de la loi. »
ou
« Do what thou wilt shall be the whole of the Law. »

Les thélémites pensent que cette loi fut établie par le Book of The Law (Liber Al Vel Legis ou Livre de la Loi) dicté à aleister crowley en 1904 au Caire par l’entité Aïwass. La structure de l’Ordre est semblable à celle de la franc-maçonnerie, avec une série d’initiations à des grades successifs. L’O.T.O. comprend également l’Ecclesia Gnostica Catholica ou Église Gnostique Catholique, qui représente la branche religieuse de l’ordre. L’O.T.O. prétend à 500 000 membres dans 58 pays dont la moitié aux États-Unis.

Continuer la lecture de La Nouvelle Droite : païenne, homosexuelle et pédophile