Affaire Beltrame : le sacrifice rituel maçonnique qui annonce le chaos

Le Grand Réveil

De Jack l’éventreur à Arnaud Beltrame, les victimes changent, les méthodes évoluent, mais les donneurs d’ordre restent les mêmes et leurs motifs sont toujours aussi sordides et occultes.
Pour les comprendre, il est essentiel de savoir comment fonctionne et raisonne cette main cachée qui dirige le monde.
Voici donc un nouvel éclairage sur l’affaire Beltrame.

Pour comprendre ces motifs, il faut d’abord connaître le contexte. Posons le décor en quelques mots.
Bien évidemment, je délivre ici une synthèse de faits que nous n’avons pas la place de justifier à nouveau. Tout ce que j’écris (concernant le « décor » et le contexte) sont des éléments qui ont été démontrés, expliqués et prouvés. Ils sont peu connus mais réels : il ne s’agit pas d’une série de fantasmes ou d’une opinion personnelle.

Elites occultes et sacrifices rituels
Le monde est dirigé de façon occulte par une organisation que saint Jean dans l’Apocalypse appelle…

Voir l’article original 2 743 mots de plus

La Synarchie, une société secrète très influente

Une du journal collaborationniste Paris-soir dénonçant Jacques Barnaud, associé gérant de la banque Worms et technocrate nommé à Vichy, comme symbole des « trusts » et de « l’influence juive » (23 octobre 1940).

Le Choix de la Défaite d’Annie Lacroix-Riz et Du Viol des Foules à la Synarchie de Yann Moncomble dressent les mêmes constats, bien que leurs auteurs respectifs appartiennent à deux camps opposés. Lacroix-Riz,  universitaie communiste et Moncomble, journaliste d’extrême-droite concluent que le gouvernement de Vichy, non seulement, mais aussi l’ensemble des mouvements fascistes, national-socialistes et nationaux-catholiques parvenus au pouvoir, durant l’entre-deux-guerres, en Europe, l’ont été grâce à l’action occulte de la Synarchie. Continuer la lecture de La Synarchie, une société secrète très influente

La Pédérastie Grecque, le MK ULTRA et la Nouvelle Droite

Note : les pratiques sexuelles entre adultes consentants ne concernent que ceux qui les pratiquent dans le cadre privé et personne ne remet en cause le droit dont jouissent ces personnes en république, cet article n’est pas un appel à la haine contre les homosexuels mais une analyse de ce que peuvent cacher certains discours portés par des adeptes de la sodomie tendant à légitimer des actes de déprédations sexuelles illégales sur des mineurs.

Selon Thomas Ferrier, ce serait « anachronique » d’exprimer des réticences à propos de la citoyenneté athénienne, qui s’obtenait à la condition sine qua non d’avoir été sodomisé durant toute l’adolescence par un précepteur pédéraste. Sans doute qu’en 2018 on n’est pas capable d’estimer si oui ou non la pédophilie est une forme d’éducation saine … Quelle différence entre un néo-paien comme Ferrier et un éducateur de crèche des années 70 comme Daniel Cohn-Bendit ?

La pédocriminalité, secret le mieux gardé des néo-païens d’extrême-droite

Continuer la lecture de La Pédérastie Grecque, le MK ULTRA et la Nouvelle Droite

Le réseau d’infiltrés sataniques de Monseigneur Williamson

 

Continuer la lecture de Le réseau d’infiltrés sataniques de Monseigneur Williamson

Qui est Joël Labruyère, gourou des Brigandes ?

Dans cette vidéo publiée par les Brigandes, leur gourou Labruyère, se sachant désormais démasqué, bien qu’il n’ose toujours pas parler à visage découvert (edit: c’est à présent chose faite depuis qu’il a été interviewé par les journalistes de TF1, assume pourtant sans honte son allégeance à la Secte Gnostique, ennemie jurée de l’Eglise Catholique qu’il attaque sous couvert « d’antijésuitisme ».

Par ailleurs, le staff des Brigandes édite le magazine Abraxas (du même nom que la secte luciférienne soupçonnée de solliciter les services de Marc Dutrou), sous-titré « gnose, ésotérisme, sciences initiatiques » : Joël Labruyère, Marianne Mourgeon, égérie des Brigandes et son con-cubin, Arnaud Duvivier, agresseur de Jérome Bourbon. On peut supputer que ce dernier partage (sexuellement) sa compagne avec son gourou à en croire les propos de cette dernière dans cet entretien qu’ils mènent tous les trois dans l’émission numéro 7 de Radio Brigandes :

(à partir de 26:24) « Est-ce qu’on peut dire encore quelques mots sur la polémique concernant la secte des Brigandes parce que moi j’ai entendu dire des, des  … enfin, j’ai lu des choses absolument extraordinaires dans ce … journal qu’on appelle Rivarol, d’une femme d’ailleurs qui témoignait qui … d’une femme qui a vécu avec nous, donc c’est ça le plus rigolo dans l’histoire … qui donc dénonce nos … le fait que nous les femmes ici dans ce groupe Les Brigandes nous sommes harcelées, donc sexuellement bien sur (rire forcé d’Antoine « the cuck » Duvivier qui ajoute : « apparemment on a du mal à se retenir »). Donc c’est vrai qu’à ce sujet, bon, je voulais quand même faire une parenthèse puisque personnellement je vis et je travaille avec Joël Labruyère depuis plus de 10 ans et que je n’ai jamais été harcelée, voilà. donc il faut quand même savoir, puisqu’on s’intéresse au sujet des sectes aujourd’hui, que dans une secte, une véritable secte comme celle des Raëliens, vous savez que Raël n’a pas besoin d’harceler les femmes pour avoir de l’affection ! (rires) »

Drôle de précision, les lecteurs jugeront si, oui ou non, les Brigandes mèneraient des agapes orgiaques incluant des pratiques échangistes, puisque les Brigandes se vantent de « chevaucher le dragon », c’est à dire Joël Labruyère ?

Plus loin (30:27), Joël Labruyère : « Bourbon me reproche d’être un kabbaliste parce que j’ai étudié l’étymologie du Livre Sacré de la Bible ! » Seulement pour cette raison ? Pas si sur.

Dans cette autre vidéo intitulée « On vous emmerde » la secte d’illuminés, chassée à coup de pied au cul de la droite nationale où elle tapait l’incruste, sous la bénédiction de Jean-Yves le Gallou, affiche sans honte ses sources d’inspirations aux côtés des ouvrages de Joël Labruyère : Evola ou bien Blavatsky mélangés dans un fatras avec certains bons ouvrages dissidents :

De fait, Labruyère est le collaborateur voire l’inspirateur de nombreux sites prétendument anti-système, mélangeant le vrai avec le faux pour récupérer les opposants au système en les convertissant à la religion du Nouvel Âge (de l’antechrist) : Undercover, Novapolis, Novapolice, Chroniques de Rorschach, Dixit Satanas, Kaliyuga, Vitriol, C.R.O.M. — Centre de Recherches sur l’Ordre Mondial —, etc.

Joël Labruyère Les Brigandes Joël Labruyère Les Brigandes

Suite de cet article : news.oddr.biz :L’abominable Joël Labruyère, fils de satan et gourou des Brigandes

Les origines occultes du National-Socialisme (nazisme)

3234661157_1_4_BSQhRKxS.jpg

Le Régime Nazi d’Adolf Hitler de nos jours continue à susciter l’admiration de nombreuses personnes, en particulier dans le camp nationaliste. Si la réaction de l’Allemagne, menée par le Führer à l’époque, était la réaction naturelle du peuple germanique face à la menace soviétique à l’Est, il convient de distinguer le bon grain de l’ivraie. L’ennemi cosmopolite à la botte de Satan excelle, en ce qui le concerne, à identifier la menace où elle se trouve. C’est pourquoi le maximum de moyen doit être mis en œuvre par ce dernier quand il s’agit d’infiltrer, noyauter et prendre enfin le contrôle de toute résistance légitime, cela pour mieux l’emmener droit dans le mur. Il convient, si l’on vise réellement la victoire, de brûler les idoles qu’on nous taille et dont on se fait un culte.  Toutes les informations allant être dévoilées sont disponibles depuis bien fort longtemps. Mais à l’heure de l’information numérique, quelques mots-clés et clics permettent de dévoiler l’ampleur du mensonge. Autrement dit : les perdants n’ont désormais plus aucune excuse. Résumé de la machination.

Continuer la lecture de Les origines occultes du National-Socialisme (nazisme)

Les Faux Tradis : l’infiltration satanique

Enquête et révélations sur la contre-église maçonnique ayant infiltré la véritable Eglise Catholique et à qui l’on doit notamment les scandales de pédophilies ayant défrayé la chronique depuis le « concile » vatican 2.

egc_lamenEcclesia Gnostica Catholica.

LES FAUX TRADIS

Aux origines …

BernardBernard-Raymond Fabré-Palaprat, franc-maçon du Grand Orient de France, loge des Chevaliers de la Croix  est créateur en 1804 d’un « Ordre du Temple ». En 1972, on dénombrait dans le monde quarante-sept groupements néo-templiers. Fabré-Palaprat institua le premier nouvel Ordre du Temple sous le patronage de l’empereur Napoléon 1er.

Il fonda également « l’église » Johanite, dont les enseignements basés sur un apocryphe attribué faussement à Saint Jean enseignent que Jésus Christ était un initié ayant appartenu à des confréries mystiques. La secte prétend enseigner les mystères permettant à chacun de devenir son propre Christ.

boullan01Le satanique abbé Bouillan, moine défroqué, en 1859, il établit avec Adèle Chevalier une congrégation religieuse, l’« Œuvre de la Réparation », qui reçut une autorisation provisoire de l’évêque de Versailles. Cette communauté ne servait qu’à dissimuler une liaison entre l’abbé et sa dirigée. Des pratiques scandaleuses s’y déroulaient : ainsi, lorsqu’une religieuse tombait malade, Boullan la soignait soit à l’aide d’hosties consacrées, soit à l’aide d’urine et de matières fécales appliquées en emplâtres.

Il fit disparaître l’enfant qui venait de naître de ses amours interdites avec Adèle Chevalier. Ce crime ne fut jamais découvert de son vivant, mais l’évêché reçut des plaintes quant à certains moyens que Boullan utilisait pour se procurer de l’argent et à ses étranges méthodes thérapeutiques. En 1861, avec sa maîtresse, il fut traduit en correctionnelle pour escroquerie et outrage public à la pudeur et, sur le premier chef d’accusation et furent condamnés à trois ans de prison.

Excommunié, il se rapproche en 1875 d’Eugène Vintras qui lui fit don de quelques-unes de ses hosties « miraculeuses », sur lesquelles des symboles kabbalistiques étaient tracés en lettres de sang.

Vintras,_Eugene
Eugène Vintras (1807-1875), prédateur sexuel et escroc, fondateur de « l’église » Carmélite. Prophète autoproclamé du « temps du règne du saint-esprit », dit de la « liberté des enfants de Dieu ».

Dans ce règne du saint-esprit, placé sous le signe de l’affranchissement, les mouvements de la concupiscence n’étaient ni bons ni mauvais ; ils étaient indifférents, et on pouvait par conséquent s’y abandonner sans crime, liberté dont Vintras usait largement.

Continuer la lecture de Les Faux Tradis : l’infiltration satanique