Teilhard de Chardin, l’hérétique suprême, cheval de Troie de Vatican II

Pierre-Teilhard-De-Chardin

Le relativisme moral et l’utilitarisme sont les philosophies dominantes de l’Occident moderne. La plupart de nos dilemmes politiques publics sont directement ou indirectement liés à l’acceptation généralisée de ces constructions post-Lumières. Une partie du blâme pour notre situation actuelle peut être jeté aux pieds du père Pierre Teilhard de Chardin, un prêtre jésuite qui a tenté d’imposer une «nouvelle religion» en combinant l’évolution darwinienne avec sa vision peu orthodoxe du théisme. Continuer la lecture de Teilhard de Chardin, l’hérétique suprême, cheval de Troie de Vatican II